lundi 11 octobre 2021

 

crédit photo : Néringa Sunday

Des corps libres et des esprits libres

Petite et adolescence j'ai suivi des cours de solfège et de piano ainsi que des cours de danse contemporaine. Et puis lors de mes études ces activités ont pris moins de place dans mon quotidien, le démarrage dans la vie active, tous les apprentissages et responsabilités que cela me demandait ont eu raisons du temps consacré à ces loisirs. Et puis je sentais une difficulté à m’y mettre, comme une injonction au travail qui me rappelait trop le système scolaire.

C’était en 2014, un jour entre 2 sessions de ma formation Feldenkrais, je me suis assise au piano chez mes parents, mes pieds bien à plat sur le sol, assise dans mon bassin, le dos long et détendu, mes mains se sont posées sur le clavier, aucune partition devant moi et je me suis mise à improviser. 

Pendant un moment le temps s’est suspendu, mes pensées se sont arrêtées, tous mes sens et mon attention étaient pleinement là, disponibles pour vivre ce moment de liberté.
Qu’elle expérience incroyable, moi qui était tétanisée par le fait de jouer sans partition quelques années plus tôt, accrochée aux portées par peur de la fausse note, je ne profitais en rien de la musique que je produisais alors.

Avant la formation, j’avais déjà commencé à suivre quelques stage de danse libre ou de contact improvisation, mais sans cesse je me jugeais mauvaise danseuse, mon corps ne suivait pas mes envies, mon mental restait très présent et m’empêchait de laisser la danse s’exprimer comme elle aurait pu.
 

Et puis un soir de fin de semaine de formation, à une fête chez des amis, j’ai redécouvert ma danse.
Tout à coups, tout était possible je sentais la fluidité dans mes articulations, la puissance dans mes appuis et une liberté de mouvement inconnue. 

Mais surtout j’osais. Je me permettais de danser.

J’avais assez vite senti les bénéfices de la pratique de la méthode Feldenkrais sur mon corps, mais ces deux expériences m’ont aussi montrer à quel point cela agissait sur ma personne toute entière. Comment mon esprit, mes émotions et tous mon système s’organisait maintenant pour me permettre de lâcher prise, d’explorer de nouvelles pratiques, d’accepter de me perdre ou de rater, de sortir de l’injonction de résultat et de réussite.
Et comment profitez de l’expérience ici et maintenant sans attendre que cela soit parfait pour l’exposer aux yeux de toutes et tous.
J’avais acquis un outil de plus pour laisser ma créativité s’exprimer.

Depuis ces 2 activités font partie de mon quotidien, méditatives, ressourcantes et énergisantes elles m’équilibrent et m’accompagnent.
Et comme la vie est bien faîte et que mon cerveau est un muscle, plus je le fais, plus cela devient facile, et plus j’en tire des bénéfices pour grandir et m’épanouir! 

Tout est musique.
Tout est danse.
Permettons nous d’écouter.
Osons jouer, danser, créer.
Pour un nouveau monde, d’avantage à notre image!

Retour au site